Manuscrits
 Livre d' heures Morgan
 Missel de J. Des Martins
 Livre d' heures Huntington
 Livre d'heures de Namur
 Heures du M. de Boucicaut

  Panneaux
 Retable Requin
 Retable Cadard
 Pietà de Villeneuve
 Couronn. de la vierge
 Retable d' Altenburg

  Vitraux
 Quarton maître verrier

  Actualités
 Recherches récentes
 Attributions récentes
 Copies d'originaux perdus

  Suiveurs
 Heures Lescalopier
 Heures Masson

  Biographie
 Formation
 Influences
 Rayonnement

  Bonus
 Papiers-peints
 Économiseurs d' écran
 Thèmes
 
Livre d' heures Morgan
Livre d' heures à l'usage de Rome , Pierpont Morgan Library, New York, ms.358
Années 1440 (1444?)

Ce manuscrit, laissé inachevé dans son illustration, ne peut être attribué à Enguerrand Quarton dans sa totalité. C' est en effet un travail d' équipe et les différentes mains n' ont été déterminées que grâce à l' article de François Avril paru dans La Revue de L' Art (vous trouverez les références dans la bibliographie).


Le premier enlumineur serait Barthélémy D' Eyck (voir miniature ci-contre), à qui l' on attribue avec une quasi-certitude le manuscrit du coeur de l' amour épris (peintre et enlumineur favori du roi René, documenté à son service de 1447 à 1475/1476) et le second serait Enguerrand Quarton selon l' hypothèse de François Avril (conservateur du département des manuscrits occidentaux de la Bibliothèque Nationale), validée à l' heure actuelle par tous ses confrères.

Ne sont attribuées à Quarton que miniatures des folios 106, 202, 202 verso et 209 verso. Quant aux marges, traditionnellement exécutées par des assistants, elles ont ici été réalisées par les deux maîtres : Enguerrand Quarton a peint des motifs dont le dessin est de la main de Barthélémy D' Eyck.


Saint Barthélémy
Fol.209 v°
Le livre a été commandé par un inconnu originaire du Nord mais il a été enluminé en Provence.
Dans les miniatures réalisées par Quarton, comme ci contre, ce qui surprend, c' est la différence de canon, court, aux têtes proportionnellement beaucoup trop grosses par rapport aux corps.

Il semblerait que cette particularité ait été imposée par Barthélémy, que l' on pense être l' enlumineur principal du manuscrit, très certainement afin d' obtenir une meilleure homogénéité dans les compositions : Exemples

Les personnages réalisés par Quarton pour les marges possèdent moins de vitalité mais ils sont néanmoins plus décoratifs et plus en accord avec les motifs végétaux.

On sait que les deux artistes entretenaient à Aix en 1444 des relations amicales, ou tout au moins personnelles (on le sait par un document notarié que vous trouverez dans la section Biographie). On pense que c'est la période pendant laquelle les deux artistes ont collaboré à la réalisation de ce manuscrit. Il semble qu'à l'époque, Barthélémy D' Eyck était plus connu qu' Enguerrand Quarton.

Une question se pose : on retrouve dans ce manuscrit des témoignages parmi les plus anciens de l'utilisation de la stylisation géométrique qui sera la marque de fabrique de tous les artistes provençaux par la suite. Qui en est l'instigateur, Quarton ou D'Eyck ?


Saint Jacques
Fol.202 v°


On connaît d' autres exemples de cette stylisation chez Eyck.
Tout d' abord dans "Le roi mort" (cf plus haut) mais aussi dans le triptyque de l' annonciation d' Aix.
Cependant, dans le manuscrit Morgan, Barthélémy ne stylise en blocs carrés que certains personnages seulement : le saint Jean à Patmos par exemple (ci-dessous à gauche).

Chez Quarton, cela est beaucoup plus manifeste, par exemple dans cette miniature représentant le roi David (ci dessous, à droite) :


Saint Jean à Patmos
Fol.13


Enguerrand Quarton, Le Roi David
Fol.106


Quarton, de par sa formation initiale non totalement Flamande et son habitude des contours bien marqués, était plus apte à traiter les volumes nécessairement géométrisés par la lumière crue de Provence qui accentue le relief et la linéarité des contours (alors qu'une lumière plus froide et moins violente donnera des contours plus souples, moins nets , en un mot plus modulés).

Nous pensons donc que ce serait plutôt à enguerrand Quarton qu'il conviendrait d' attribuer la découverte de la géométrisation provençale.


© Virginie Clève - Novembre 2002 (V3) - Site ouvert depuis le 1er octobre 2000
Voir les autres sites réalisés